[Maison] Bardage Saison 2 Épisode 1/3

Nous voici de retour avec le printemps et le soleil ! Après une trêve hivernale de 2 mois, les travaux sont repartis et donc les articles du blog aussi.

Le programme de cette année s’annonce chargé mais passionnant, l’opération principale étant « on ferme la boîte » : du bardage, des fenêtres à poser, des planchers, le retour de la paille, des enduits… Mais aussi d’autres petits chantiers par ci par là : cabanon de toilettes sèches extérieures, installation récup’ eau de pluie des dépendances, bacs à compost…
Les bénévoles seront bien évidemment les bienvenus 😉

Revenons à nos moutons et reprenons les choses dans l’ordre (oui il y en a bien un même s’il peut paraître parfois étrange). Après la fin de la toiture et la pose des premières ouvertures de l’étage, Mr Paille et son acolyte aka Mr Charpentier ont débuté la pose du bardage qui se déroulera en 3 étapes : pignon Ouest, pignon Est et cellier Nord.

On débute donc le récit par le pignon Ouest. Tout commence avec le tri du bois réalisé il y a de cela plusieurs mois maintenant puisque tout était dans le même lot de voliges (rappelez-vous leur pose en toiture ici). Pourquoi trier du bois ? Et bien pour choisir les plus belles planches destinées au côté le plus exposé aux vents et à la pluie, j’ai nommé le pignon Ouest. Donc on regarde les voliges et on trie en plusieurs catégories sachant que les plus belles seront sans noeuds, sans aubier, pas trop tordues… Autant vous dire que nous avons appris des tas de choses sur le bois et les arbres avec Mr Charpentier passionné.

Un bel échafaudage en partie prêté en partie fait-maison et de nombreux préparatifs plus tard (tasseaux et contre-tasseaux à poser, trous à boucher, installation d’une règle à niveau, calepinage à savoir mesures et traçage…), nous voici de retour à la coupe. Après le châtaignier pour les dépendances, nous avons choisi du pin douglas brut non traité pour le bardage de la maison (même lot et fournisseur que pour l’ossature). Et puis pour varier les plaisirs, après la pose dite à claire voie horizontale de l’abri de jardin et celle dite à recouvrement horizontal pour la maisonnette lors de la saison 1, les pignons de la maison sont bardés à la verticale avec couvre-joints.

Trêve de bavardages, place aux images ! Cela donne encore plus un style pilotis à la maison. Le bardage se grisera naturellement avec le temps, comme cela s’est fait pour les dépendances.

A très vite pour l’épisode 2 🙂

4 réflexions au sujet de « [Maison] Bardage Saison 2 Épisode 1/3 »

  1. Beau travail ! J’habite le secteurs et je suis passés sur le chantier aujourd’hui à l’occasion d’une ballade : c’est vraiment sympa. On se lance l’année prochaine dans une construction paille…mais pas en autoconstruction complète..on se sent pas le courage. Je pense qu’on essaiera de venir faire quelques petits chantiers chez vous si c’est possible, histoire d’échanger un peu et de mettre un peu la main à la pâte. Au plaisir de vous rencontrer !
    Mélanie

    • Bonsoir Mélanie,
      Merci pour ton message, c’est sympa! Je te rassure, nous ne sommes pas en autoconstruction complète non plus puisque nous avons été accompagné par un charpentier pour toute l’ossature bois. C’est bien évidemment possible pour vous de participer à notre chantier si vous le souhaitez. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, d’autant plus cette année où nous allons mettre en place la paille. D’ici là, n’hésitez pas à passer quand vous voulez pour visiter et échanger.
      Au plaisir
      Adeline

  2. Ah les idéalistes… ont raison de l’être! Participer à la construction, mettre en oeuvre des matériaux sains, vous avez bien raison.
    Quelles sont les dimensions des lames et couvre-joints de bardage douglas? Pas trop de fentes, de sourires, de vrille, de ventre, de noeud noeils, de resserrement au soleil? Quelle mitraille pour les tenir?
    Bonne continuation, c’est beau

    • Bonjour Albin,
      Merci de votre message. Concernant le bardage, il s’agit de lames de douglas brut en 20x2cm, et de couvre joint de 7×2 cm (douglas brut également). Nous avons préalablement trier les lames pour mettre les moins belles d’abord en volige de toiture, puis pour le bardage s’il restait des nœuds et de l’aubier, les lames ont été mises côté Est, moins exposé aux intempéries. Les plus belles sont côté Ouest et Nord, en pensant à chaque fois à mettre le coeur au soleil.
      Le bardage est fixé au cloueur pneumatique avec des pointes inox de 70 pour les couvre joints et 55 pour les lames.
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions !
      Bonne journée
      Adeline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s