Paille & accessoires improbables

La mise en place de la paille appelle des outils assez improbables au premier abord mais parfaitement indispensables ! Petite revue en photo de nos compagnons favoris.

La grande aiguille faite maison

Etonnant mais la paille peut aussi être une affaire de couture. Nous passons beaucoup de temps à « rebotteler » les bottes quand elles sont trop longues. Plusieurs techniques pour cela. Chez nous, cela a été notamment fait avec des grandes aiguilles.
Le mieux serait que nous prenions le temps de faire une petite vidéo pour vous montrer les techniques de « rebottelage » que nous avons utilisées.

La plaque et le persuadeur

Deux outils qui nous ont été prêtés. La plaque est posée sur les tasseaux du rang précédent ou le long du montant, permettant à la botte suivante de « se glisser » plus facilement.
Le persuadeur, el persuador pour nous, fidèle compagnon, est un outil fort utile qui permet de taper avec force et emprise sur les bottes récalcitrantes ou bien pour les tasser davantage, les redresser si elles ne sont pas centrées comme il faut… Un outil lourd à porter qui fait les bras !

Le cric

Le cric de voiture permet de tasser des bottes pour fixer les derniers tasseaux avant le dernier rang (qui s’avère toujours le plus compliqué car ça ne tombe jamais juste pour y glisser une botte de paille entière) ou de la paille en vrac à l’aide de sangles.

La débroussailleuse détournée

Encore un outil prêté, une débroussailleuse avec quelques ajustements adaptés à la taille de la paille : un manche de fabrication maison et une lame de scie circulaire. A ne pas mettre entre les mains de n’importe qui de maladroit (genre moi)… On n’est pas loin de l’arme de destruction massive. A utiliser avec précaution !

Le balai géant

La paille en vrac s’accumule et s’étale vite sur le sol, gênant parfois la circulation ou le stockage, d’où l’intérêt de fabriquer un grand balai permettant de la rassembler et de l’évacuer en un tour de bras. Il n’y a pas de petites économies d’énergie 😉 Et avoir un chantier propre, l’air de rien c’est important !

Manque en photo la tronçonneuse pour remodeler certaines bottes (réaliser des encoches pour les angles par exemple) et la chute de volige recyclée en chausse-pied pour faire levier notamment lors la mise en place des bottes sous toiture.

Improbables, n’est-ce pas ?

PS : je n’ai pas été très active sur le blog ces dernières semaines mais je vais tenter de rattraper mon retard, le principal étant que les ouvriers sont eux bien actifs et que le chantier avance 😉 Plus de nouvelles très vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s