Enduits intérieurs #2

Suite du récit des enduits terre sur les murs en paille à l’intérieur ! Deuxième étape, deuxième semaine, deuxième et nouvelle équipe ! Au programme corps d’enduits et attaque des murs de l’étage. Une semaine de nouveau bien remplie mais le samedi, dernier jour, on ne voyait plus de paille dans la maison ! Merci encore aux bénévoles qui se sont proposés pour faire du rab. De nouveau de bien belles rencontres humaines et avec la matière. Franchement faire ses murs avec de la terre des voisins, de l’eau de pluie, de la paille (déchet agricole), des copeaux de bois (de la menuiserie d’à côté qui sinon sont brûlés) et des mains, sans aucun outil mécanique énergivore si ce n’est un malaxeur, quelle satisfaction pour nous 🙂 Le résultat et le déroulé sont à la hauteur de nos espérances, même encore mieux.

Petit reportage photo

En complément, deux petites vidéos réalisées par J. bénévole, au bénéfice de son association Circular Effect : pose de la barbotine et passage du piranha.

Rendu et séchage un mois plus tard. Oui de l’herbe a poussé sur les murs! C’est normal, ce sont les brins de paille qui renaissent grâce à l’eau. C’est un très bon indicateur de séchage : quand les brins fanent et disparaissent c’est que le mur est sec. La nature est bien faite non ?

Et deux mois plus tard (photos du jour!), les murs ont bien séché pendant l’été, c’est dur comme du béton et la teinte s’est éclaircie. L’enduit n’a pas fissuré, un peu de retrait aux jonctions avec les parties bois, comme prévu.

Restent quelques retouches avant la prochaine étape que sera la couche de finition, moins épaisse et plus technique, elle sera aussi plus colorée et esthétique ! Nous repartons pour une formule chantier participatif Botmobil d’une semaine mi-octobre. Mais d’ici là nous aurons bien d’autres choses à vous montrer.

 

Une réflexion au sujet de « Enduits intérieurs #2 »

  1. Bonjour,
    Félicitations pour votre projet, le rendu est très sympa.
    je me permets de vous écrire car suite à ma construction d’un mur en brique de terre compressée, il me reste pas mal de briques (que j’ai réalisées avec une presse manuelle et l’argile de mon terrain).
    Idéales pour un mur d’accumulation car elles apportent de l’inertie (j’ai monté mon mur derrière mon poele).
    J’habite à Bobital. Certes c’est un peu plus loin que votre voisin mais si vous êtes intéressés on pourra certainement trouver une solution .
    Si vous connaissez d’autres personnes intéressées n’hésitez pas à leur en faire part car si elles ne trouvent pas preneur, les BTC seront broyées et utilisées en remblais…

    Il me reste également un petit tas d’argile pour faire le mortier d’assemblage.

    Bonne continuation pour vos chantiers et dans l’attente de nouvelles de votre part.

    Cordialement

    G. LEPETIT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s