Cloisons étage #1

Après la pose de la volige et la préparation des portes, voici une étape qu’il nous tardait d’entamer : l’ossature des cloisons de l’étage. Et donc enfin une idée plus précise des volumes de la mezzanine, des deux chambres et de la salle de bain. Nous avons utilisé les restes de bois de l’ossature de la maison, il y a de quoi faire. Reste à remplir ces cloisons, avec quoi me direz-vous ? Surprise ! Mais avant cela, nous devons faire passer les câbles élec. Suite au prochain épisode 😉

Appréciez la propreté du chantier, c’est pas souvent, ça valait bien une séance photo !

Chantier participatif en juin • Opération « Enduits terre »

On partage l’annonce pour notre chantier participatif en juin pour les enduits terre sur les murs paille intérieurs. Si vous êtes intéressés, contactez-nous. Dans tous les cas, n’hésitez pas à diffuser largement !

Semaines : 24 et 25 (du 13 au 24 juin 2016)

Lieu : La Vicomté-sur-Rance, près de Dinan (22, Côtes d’Armor)

Contact : 06.89.11.25.61 ou ilovelapaille@yahoo.fr

Bonjour !

Nichée dans un village de 1000 âmes en bord de Rance, notre maison ossature bois et isolation en bottes de paille est hors d’eau hors d’air depuis l’hiver dernier. Cette année est consacrée à l’intérieur. Nous recherchons donc 6 personnes pendant 2 semaines pour la réalisation des enduits terre (couches d’accroche et de corps). Fabrice AUVE de Botmobil nous apportera son savoir-faire en la matière et encadrera le chantier.

Votre présence, bonne humeur, énergie et motivation seront fort appréciées pour la réalisation de cette étape-clé du chantier.

Nous attachons une attention particulière à l’humain et à la qualité des échanges, ainsi qu’aux bons repas préparés sur place et à la convivialité.

Vous pourrez planter votre tente dans notre jardin permaculture en création. Douche et toilettes sèches à disposition.

Nous sommes à 10 mn de Dinan, 30 mn de St-Malo et 45 mn du Cap Fréhel et du Mont Saint-Michel, de quoi occuper joliment les week-end de pause !

Adeline & Nicolas

La petite histoire des portes

Un lot de 6 portes rustiques issues d’une rénovation destinées à la décheterie, pour 30 euros et livrées à domicile ? On ne pouvait pas dire non…

Voici quelques photos de leur état initial.

Après quelques devis de location de sableuse pour les retaper nous-mêmes, on s’est assez vite résolu pour quasiment le même prix à le faire faire par quelqu’un. Sans regrets, d’autant plus que la tâche n’a pas été facile pour lui. Sous la tapisserie et la dernière couche de peinture, se trouvaient une voire deux autres couches de peinture bien épaisses ! Le résultat est chouette, le bois d’origine est beau.

Mais qui dit portes d’occasion dit souvent pas de dormants. Nous voici donc partis pour un peu de menuiserie avec des chutes de volige et un nouvel outil : la défonceuse ! Outil assez magique soit dit en passant. Le tout en parallèle du montage de l’ossature des cloisons de l’étage qui va avec.

Elles sont pas belles nos portes vintage ? Restera à passer un peu d’huile dure pour les protéger.

Volige à l’étage

Le chantier qui nous a fort occupé en début d’année est fini depuis quelques semaines : la pose de la volige sur les rampants de l’étage. Il s’agit de lames de pin douglas, de 2,5m de long et 20 cm de large, rabotées mi-bois. Autre caractéristique : elles étaient pour beaucoup d’entre elles bien tordues, ce qui n’a pas aidé à leur pose. Nous ne les avions pas prises chez notre fournisseur habituel pour des raisons de commodités de groupement de commande et de livraison.

Il vaut mieux être deux pour cette étape car en hauteur, la pose n’est pas aisée. Et vive le cloueur pneumatique !! Le plus long aura certainement été le tour des fenêtres de toit. Le rendu nous plaît. Cela fait beaucoup de bois et une ambiance un peu chalet de montagne mais qui sera atténuée avec les enduits terre sur la paille et les cloisons. En tout cas, c’est sympa de voir cette partie finie.

Étape suivante (mais déjà finie en vrai!) : menuiseries et ossatures des cloisons de l’étage.

 

Conduit de cheminée

Un rapide passage par ici avec quelques photos de la cheminée et du conduit du poêle à bois qui ont été posés en début d’année par Mr Paille. Un petit jeu de patience encore une fois pour mettre cela de niveau sur toute la longueur. Ne manque plus que la pièce maîtresse, un Austroflamm Tower Xtra de 4kw qui trônera en plein milieu du rez-de-chaussée et qui sera notre unique mode de chauffage. Nous avons acheté ce modèle d’expo en solde début 2015 et depuis il nous attend sagement au magasin.
Espérons qu’il nous rejoigne d’ici la fin de l’année !!

Isolation, suites !

Dans la continuité de l’isolation en paille, nous avons terminé l’isolation du mur Est du cellier, avec de la fibre de bois souple, puis fermé avec des restes de fibre de bois rigide. Nous avons aussi rajouté un peu de polystyrène au niveau de la ceinture de la dalle.

Ensuite, le petit jeu de patience a commencé avec la pose du frein-vapeur sur les plafonds de l’étage et du cellier. Cette membrane assure l’étanchéité à l’air. Pour les fenêtres, le mastic remplit ce rôle.
Les lés doivent posés bien droits et tendus (comme pour de la tapisserie) car il faut ensuite mettre un scotch pour assurer l’étanchéité entre deux lés. Nous avons également ajouté un scotch spécial tramé pour assurer la jonction avec les enduits terre qui viendront sur les murs en paille.
Enfin, nous avons agrafé des panneaux souples de fibres de lin et de chanvre pour isoler les contours intérieurs des fenêtres de toit.
Du temps passé sur des choses qui ne se verront bientôt plus mais qui sont importantes pour le confort et la durabilité de l’ouvrage !

Avant de clore ce chapitre isolation, il restera quelques finitions ici et là avant les enduits intérieurs, notamment les tours des fenêtres et portes, ainsi que l’insufflation de la ouate de cellulose au-dessus du plafond de l’étage pour isoler les combles perdus (vous pouvez apercevoir sur les photos la trappe de visite, qui est déjà utilisée en ce moment pour la pose du conduit du poêle).