Électricité #2

L’an dernier nous étions plongés dans les plans d’électricité pour notamment passer un maximum de gaines avant le premier chantier d’enduits terre.

Il a fallu nous y remettre pour poursuivre l’installation et cela n’a pas été simple plusieurs mois après (surtout pour les luminaires), et ce malgré les nombreuses notes inscrites sur le cahier de chantier (qu’on ne pense jamais à regarder!). Pas beaucoup de photos mais tout est en ordre de marche aujourd’hui : tableau, raccordement, lumières, prises… Il reste le bloc communication/internet à installer. Le temps passé et les longs mois à devoir se brancher à l’extérieur nous rappellent à quel point ce confort est agréable, même si très banal. Pensez-y la prochaine fois que vous appuyez sur un interrupteur ou branchez un appareillage 😉

Si cela était à refaire, il est fort probable que nous passions par une autoconstruction  davantage accompagnée (option envisagée au départ) pour gagner du temps. Mais globalement, l’électricité reste accessible à faire soi-même. En attendant, ça c’est fait !

Appliques en terre • Luminaires faits maison

Pour les luminaires, il y a bien sûr des plafonniers prévus dans de nombreuses pièces de la maison (merci les normes obligatoires). Mais nous avons toujours eu une nette préférence pour la lumière tamisée apportée par les éclairages indirectes, d’où l’implantation d’appliques un peu partout. Souci : trouver des luminaires simples, jolis, en harmonie avec les enduits terre et qui ne coûtent pas un bras… souvent là où le bât blesse. Et Mr Paille de dire « fabriquons les nous-mêmes ». Bien oui pardi !

Voici donc les jolies appliques en terre-paille made in ilovelapaille avec un moule en fibre de bois taillé sur-mesure, un bout de bâche plastique, des vis, des chutes de volige. Certaines appliques seront gérées par interrupteur, d’autres, au-dessus des lits dans les chambres, sont dotées de tirettes. Pour nous éviter d’avoir des interrupteurs en plastique en plein milieu des murs (pas très esthétiques) et au passage moins d’ondes près de nos têtes la nuit.

Le résultat nous plaît, un coût limité à celui des spots, une mise en oeuvre rapide si ce n’est un peu de temps de séchage. Seul inconvénient, qui n’en est pas vraiment un pour nous, ne pas pouvoir en changer au gré des envies et des modes. Quelques photos ci-dessous pour voir le rendu. Au passage, vous avez un aperçu des enduits de finition qui feront l’objet d’un prochain récit.

Electricité #1

Après de longues heures passées à étudier les normes et dessiner les plans, nous avons attaqué la mise en place des circuits d’électricité. Première étape : trouver une astuce solide pour faire tenir les boîtiers dans les murs en paille. Pour cela, nous avons taillé en pointe des piquets de 30 cm dans des tasseaux 2×2, les avons enfoncés dans les bottes de paille à la place désirée à l’aide d’un marteau, puis fixé les boîtiers en leur centre avec une vis.

Vous noterez que nous avons pris des boîtiers étanches pour les murs en paille.
S’en est suivi le grand bal des câbles aux fils de couleurs différentes et aux diverses sections, quelques noeuds au cerveau, notamment pour les luminaires mais la veille du début du chantier enduits terre, notre objectif était atteint et 80% de l’élec était passée ! Les gaines seront noyées dans l’enduit.

Un grand merci à ceux qui sont venus nous prêter mains fortes, notamment pour sceller tous les boîtiers au plâtre-map dans la paille.