Peinture

Avec le choix des enduits terre, les travaux de peinture à l’intérieur sont très limités. Au programme, il y a eu : un peu de blanc sur les évasements des fenêtres de toit pour apporter de la luminosité, un bleu soutenu complémentaire du jaune des enduits sur les dormants de porte pour masquer les trop nombreuses différences d’essence de bois et relever un peu l’ensemble, un lait de chaux dans le cellier pour éclaircir et limiter la poussière – pièce pour laquelle nous avions décidé de ne pas faire de couche de finition en terre. Nous hésitons encore à prendre la cloison bois du bureau derrière l’escalier. Nous allons attendre que la version définitive de celui-ci soit en place et que le parquet soit posé pour décider. Restera quelques travaux de peinture côté extérieur, peut-être l’année prochaine !

Portes intérieures

Suite et fin de la petite histoire de nos portes intérieures avec le passage de deux couches d’huile dure. Cela change évidemment un peu la teinte mais elles seront ainsi bien protégées. Nous avons également chiné sur les brocantes et vide-greniers quelques lots de poignées anciennes en porcelaine. Dans le prochain article, vous verrez tout ce petit monde en place avec des dormants colorés!

La petite histoire des portes

Un lot de 6 portes rustiques issues d’une rénovation destinées à la décheterie, pour 30 euros et livrées à domicile ? On ne pouvait pas dire non…

Voici quelques photos de leur état initial.

Après quelques devis de location de sableuse pour les retaper nous-mêmes, on s’est assez vite résolu pour quasiment le même prix à le faire faire par quelqu’un. Sans regrets, d’autant plus que la tâche n’a pas été facile pour lui. Sous la tapisserie et la dernière couche de peinture, se trouvaient une voire deux autres couches de peinture bien épaisses ! Le résultat est chouette, le bois d’origine est beau.

Mais qui dit portes d’occasion dit souvent pas de dormants. Nous voici donc partis pour un peu de menuiserie avec des chutes de volige et un nouvel outil : la défonceuse ! Outil assez magique soit dit en passant. Le tout en parallèle du montage de l’ossature des cloisons de l’étage qui va avec.

Elles sont pas belles nos portes vintage ? Restera à passer un peu d’huile dure pour les protéger.

Pose des menuiseries 3/3

Les fenêtres : chantier officiellement terminé ! Les deux dernières ont été posées dans la cuisine et le bureau. Depuis, certaines se sont aussi parées de belles tablettes/appuis en bois réalisés par notre charpentier, dans les chambres et le bureau.

Nous hésitions entre du châtaignier ou du chêne, les appuis sont finalement en pin douglas ! Un bon moyen d’utiliser les chutes de l’ossature de la maison 🙂

Désolée pour la piètre qualité des photos, les bâches noires ne rendent pas hommage au paysage environnant…

Pose des menuiseries 2/3

En mars dernier étaient posées les premières fenêtres des chambres donnant sur les pignons Est et Ouest. Il y a 15 jours, une nouvelle session s’est déroulée avec la pose des grandes fenêtres de la pièce de vie du rez-de-chaussée exposée Sud (200 kg chacune, merci aux fidèles voisins pour le sérieux coup de main), la porte vitrée qui communique entre la cuisine et le cellier, la fenêtre des toilettes qui donne dans le cellier, et la porte d’entrée du cellier. Restera deux fenêtres au rez-de-chaussée (cuisine et bureau) et le compte sera bon.

Un chantier qui change beaucoup les allures de la maison et qui la rend de plus en plus concrète !

[Maison] Chambres avec vue

Un premier article sur le thème des ouvertures, menuiseries et autres ouvrants. Nous les avions commandées l’année dernière. Elles ont été livrées en octobre et depuis elles attendent sagement que l’on daigne s’en occuper !

Toutes les fenêtres de l’étage sont posées : les pignons Est et Ouest (deux chambres), ainsi que les fenêtres de toit (mezzanine, salle de bain, et cellier au rdc). Les autres seront posées bientôt (avant la pose de la paille).

Pas de souci à la pose, si ce n’est que les fenêtres de toit sont lourdes et qu’il y a eu un petit quiproquo avec notre charpentier sur le modèle encastré ou non… Il a fallu tailler un peu dans la charpente pour faire rentrer tout cela ! Il s’agit de la marque la plus connue, nous avions profité d’une opportunité il y a fort longtemps (bien avant que la maison ne sorte de terre) sur un site de vente privée. Une belle opération à -50% sur une collection de l’année précédente. Oui il y a des collections aussi dans ce secteur, un peu comme le prêt-à-porter 😉

Pour les menuiseries, nous avons choisi chez la marque Bieber, fabrication alsacienne, le modèle Inova en chêne avec des formats sur-mesure dessinés par nos soins. Pour être honnête, nous n’avons pas pris le temps de comparer avec beaucoup d’autres marques, par manque de temps et aussi parce qu’on avait entendu de bons échos sur Bieber. Même si c’est cher, c’est un poste des travaux sur lequel nous voulions de la très bonne qualité. Notre compromis a été de limiter le nombre de fenêtres. On a hésité à prendre un mélange bois-alu, avec de l’alu à l’extérieur qui est plus résistant aux intempéries, mais plus cher aussi.

Sur les photos (pas très esthétique comme sujet je vous l’accorde), vous verrez certains points de vue, des détails des châssis, des appuis de fenêtres extérieurs en bois recouverts d’une plaque de zinc pliée sur-mesure…