Maison paillasson

Avec quelques jours de retard, voici des petites nouvelles du front ! Après le montage des murs en paille, nous avons attaqué les finitions et préparatifs en vue des enduits extérieurs, en mode marathon. En effet, nous avions une dead-line à respecter : la venue du maçon à une date précise.

Programme des festivités : on débroussaille les murs (pas banal n’est-ce pas ?), on repère les trous dans lesquels on plante des clous puis on vient y mettre un mortier à base de chaux bâtardée, de sable, de paille et d’eau ; on comble les plus gros trous avec de la fibre de bois, on met du mortier aux angles de la maison et des fenêtres en réalisant de jolis arrondis. Enfin, on protège boiseries et ouvertures avant l’arrivée de la machine de guerre à enduire. Le mur Est, premier mur paillé, avait plus de trous que les derniers réalisés, preuve que nous avions fait de réels progrès dans la pose de la paille…

Une bonne semaine non-stop de préparatifs et nous étions fin prêts, grâce notamment aux bonnes volontés venues nous aider. À ce jour, nous pouvons même vous confirmer que le début des enduits s’est déroulé sans encombre 😉

Paille toi bien ! #2

Les vacances sont finies et les objectifs fixés sont atteints! Les murs en paille destinés à être enduits à l’extérieur sont montés.

On ne vous cache pas que l’exercice est très physique et que les bras supplémentaires ont été (merci encore à eux) et seront toujours (merci d’avance aux prochains) les bienvenus pour cette étape. Techniquement, pas de grosses difficultés si ce n’est de trouver les bonnes astuces pour remplir le dernier rang ou les angles… On essaiera de prendre le temps de raconter cela pour les futurs constructeurs intéressés.

Côté résultats : les volumes se dessinent et la luminosité est bien au rendez-vous, nous sommes désormais contraints de rentrer par les portes, ça sent bon la grange, on a découvert que la paille offrait une acoustique digne des studios d’enregistrement, on ne voit pas la route, premier repas et soirée dans la maison effectués, première nuit dans la maison pour certains effectuée aussi avec des oreillers paille top confort…

Les prochains jours sont consacrés aux finitions et préparatifs en tout genre avant la venue du maçon et de ses troupes pour la réalisation des enduits extérieurs mi-septembre. On est dans les temps !!
Ensuite, il nous restera à remplir les murs bardés et la toiture donc avis aux bénévoles en septembre et octobre 🙂

Pour finir voilà tout un tas de photos en vrac pas trop triées pour vous donner une idée du chantier.

Eh bien! dansez maintenant

L’été bat son plein pour I love la paille, pourtant les vacances n’ont pas encore débuté !! Dans la foulée de la mise en place des bottes de paille dans la dalle du rez-de-chaussée, nous avons enchaîné avec la fermeture du plancher. Nous avons comblé les quelques centimètres restant entre les bottes de paille et le haut des caissons avec des copeaux de bois récupérés gracieusement chez notre fournisseur officiel à quelques centaines de mètres de là. Quelques plaques d’OSB rainuré-languette plus tard, nous voici dotés d’une belle piste de danse. Avis aux amateurs-trices 😉

Paille toi bien ! #1

Voilà une étape qu’il nous tardait de pouvoir commencer ! Quelques images de la dalle bois du rez-de-chaussée fermée par le dessous et des caissons remplis avec les bottes de paille. Avec ça, on ne devrait pas trop avoir froid aux pieds 😉

Je vous passe le récit technique et les préparatifs mais vous pouvez nous contacter pour en savoir plus si cela vous intéresse.

Encore un gros merci à nos bénévoles du jour qui n’ont pas démérité car c’était, comme prévu, un exercice physique intense !

Suite des évènements la semaine prochaine…

 

Pose des menuiseries 3/3

Les fenêtres : chantier officiellement terminé ! Les deux dernières ont été posées dans la cuisine et le bureau. Depuis, certaines se sont aussi parées de belles tablettes/appuis en bois réalisés par notre charpentier, dans les chambres et le bureau.

Nous hésitions entre du châtaignier ou du chêne, les appuis sont finalement en pin douglas ! Un bon moyen d’utiliser les chutes de l’ossature de la maison 🙂

Désolée pour la piètre qualité des photos, les bâches noires ne rendent pas hommage au paysage environnant…

Bardage Saison 2 Épisode 3/3

Après l’épisode 1 puis le 2, la pose du bardage en douglas sur le cellier est terminée depuis une dizaine de jours. Un dernier épisode plus rapide que pour les pignons car pas besoin de travailler en hauteur, donc beaucoup plus confortable aussi. Nous n’avons pas trop de chutes de bois, les quantités avaient été bien calculées au départ.

Autant le bardage sur les pignons restera brut et se grisera avec le temps, autant nous prévoyons à terme de peindre celui du cellier en peinture naturelle Suédoise Rouge de Falun, de même que la porte actuellement blanche, histoire d’apporter un peu de couleur.

Voilà, le bardage c’est fini !!! Maintenant place aux planchers, puis la paille dans quelques semaines 🙂

Mise en place des bâches sur les murs

Il y a 15 jours, Mr Paille et un bénévole -futur constructeur de maison paille que nous remercions encore- ont mis en place les bâches de protection sur les murs du rez-de-chaussée.

L’objectif : protéger la paille le temps de sa mise en place puisque nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne averse.

Prochain chantier : fermer la dalle bois du rdc. Des panneaux de DFP vont être fixés par dessous formant ainsi des caissons avec les solives déjà en place, qui accueilleront les premières bottes de paille pour isoler la dalle. On posera ensuite de l’OSB 15 mm et le tour sera joué. On espère que cela sera fait pour la mi-juillet.

L’air de rien, ces bâches fermant les murs nous donne une idée plus précise des volumes intérieurs.