Le projet

Un petit flash-back revenant sur les grandes étapes ayant précédé le lancement de cette aventure.
Il serait bien évidemment vain de croire que notre escapade de plusieurs mois en sac à dos n’a pas influencé notre projet. Du temps pour réfléchir à un projet de vie, un détachement du matériel et des moments au plus proche de la nature : trois composantes qui ont fait grandir une envie latente.

Des lectures et des vidéos ont jalonné et enrichi nos réflexions, nous y reviendrons sur le blog pour les partager avec ceux que cela intéresse.
L’idée n’est pas de donner des leçons, simplement de faire connaître une approche peut-être un peu différente mais surtout d’être en accord avec nous-mêmes.
Les nombreux blogs d’auto-constructeurs que nous avons découvert sur la toile nous ont beaucoup apporté. C’est donc la moindre des choses que de rendre la pareille.

La première étape à notre retour en France en 2011 (déjà 2 ans!) a été de retrouver du travail. Nous sommes chanceux, cette partie n’a pas été compliquée. Ensuite, la question se pose : où voulons-nous vivre ? Attendons-nous de trouver du travail dans cet endroit ou décidons-nous de forcer le destin ? A votre avis 😉
Tous les deux, nous avons toujours eu envie de vivre près de l’eau (mer ou rivière), de nos familles et amis en Bretagne, le tout dans un budget ‘raisonnable’.
Une fois cette équation résolue, notre première idée : rénover une maison en pierre. Début 2012, nous commençons donc à visiter quelques maisons. Rapidement, rénover de façon écologique s’avère plus délicat techniquement et financièrement que nous ne l’avions pensé. Et puis, les maisons que nous visitons, certes très charmantes, sont souvent trop grandes. Construire sera ‘plus facile’ et nous offrira plus de liberté.

Notre fil rouge : un projet avec une empreinte écologique réduite et des matériaux naturels, de la simplicité dans la conception, la réalisation et le résultat, de l’autonomie pendant et après, le tout avec une dépendance bancaire la plus limitée possible.

Toute est une histoire de dosage et nous devrons faire des compromis. Nous avons vu des projets bien plus simples que le nôtre, d’autres plus compliqués selon nous. L’important est que chacun s’y retrouve !

Le cheminement : réduire nos besoins -> dépenser moins -> travailler moins -> plus de temps pour faire ce qu’il nous plaît et profiter de la vie ! Naïfs ? Peut-être mais on assume!

Pourquoi faire soi-même ? Parce qu’on aime bien les challenges ! Que l’on a envie d’apprendre, de réaliser quelque chose de nos mains, avec le plus d’autonomie possible. Rassurez-vous, on se fera quand même accompagné sur certaines étapes.

Je vous laisse avec une petite citation de Pierre Rabhi, dont vous entendrez souvent parler sur ce blog : « Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. »

Pour une petite idée du planning en amont :
// Début 2012 : premières visites de maison puis recherche de terrain
// 07/06/2012 : signature du compromis
// 06/09/12 : signature chez le notaire
// Fin décembre 2012 : dépôt de la demande de permis de construire fait-maison pour les 3 bâtiments (ouf on échappe à la RT 2012!)
// 05/03/13 : permis accepté
// 22/03/13 : dépôt d’une première demande de modification de permis, toujours fait-maison, portant sur les annexes
// 11/04/13 : modification de permis acceptée
// 18/05/13 : premier coup de pelleteuse avec la venue du terrassier

Entre la signature du compromis et le début des travaux : un changement de travail pour Mlle, de belles soirées & week-end d’échanges, recherches et lectures, quelques chantiers participatifs, de longues heures passées à dessiner les plans pour Mr, la viabilisation du terrain (raccordement eau/électricité), des commandes d’outils et de matériaux, des chargements/déchargements/déplacements de quelques mètres cube de bois… Et puis notre vie qui continue car l’idée n’est pas non plus de faire que cela !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s